L'effronté -

La génèse de L'effronté

L'équipe

Deux personnes à l'origine de ce projet, Julie et Raphaël.
Nous avons fait le choix de nous lancer en 2020 dans la vente de bijoux badass pour hommes et femmes avec une seule idée en tête: proposer des bijoux rock créatifs, de qualité et accessibles en terme de prix.

Nous sommes tous les deux de grands amateurs de bijoux rock et tendance. Que ce soient des bagues tête de mort, ou simplement des bijoux au concept innovant qui envoient du pâté. Nos collections personnelles s'étoffent de mois en mois et nous avions souvent du mal à dénicher la perle rare.

Qui s'occupe de quoi ?

Julie a toujours évolué dans le milieu de la vente physique, particulièrement dans la mode.
Elle s'occupe de la partie logistique, de la relation clients, du sourcing et du marketing.

Raphaël a aussi un parcours dans la vente traditionnelle mais est désormais développeur informatique.
Il s'occupe notamment de la maintenance et du développement du site Internet, du référencement, de la relation clients, et de la publicité.

Vous l'aurez compris, nous travaillons main dans la main pour construire un commerce prospère, qui répond à 100% à l'attente de nos clients.
Nous espérons pouvoir recruter vite mais pour ça, L'effronté doit gagner en visibilité et donc en chiffre d'affaires pour pouvoir créer de l'emploi.

Des artisans et puis c'est tout

Nous voulions proposer des créations créées par nos soins, mais également de créateurs et créatrices avec lesquels nous collaborerons pour vendre des produits aux origines et aux inspirations diverses.
Nous avons désormais des liens étroits avec des artisans français, russes, ukrainiens et indonésiens pour l'ensemble de nos bijoux.

Du dropshipping ? No f*cking way

Les commerces de bijoux en ligne tendent vers le dropshipping où votre site Internet n'est qu'un site écran et où vous ne vous occupez de rien niveau logistique. Ce qui veut dire que vous n'avez pas la main sur:

  • La qualité du produit (vous déléguez donc le contrôle qualité)
  • La distribution du produit (10 jours ? 20 jours ? Douane ? Retours ?)

Il était pour nous inconcevable de ne pas avoir nos stocks et de ne pas pouvoir gérer notre entreprise comme nous l'entendions.
Le e-commerce reste de la vente. Qu'elle soit physique ou virtuelle, le plus important restera toujours le client, ce qu'il pense de vous, de vos produits et de vos méthodes.
Nous voulions avoir la maitrise de toute la chaine logistique: du sourcing jusqu'à la livraison chez nos clients.


Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published